Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Voir ce communiqué en FR NL

La Belgique mobilise l’international sur les enjeux partagés du climat et des océans

Par Jan Eyckmans

La conférence "Changement climatique et préservation des océans" s’est déroulée aujourd’hui au Palais d’ Egmont à Bruxelles.

Cette conférence était organisée par le SPF Santé publique, à l’initiative des ministres Marghem et De Backer. Rehaussée par la présence de son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et du Premier ministre Charles Michel, la conférence a accueilli plus de 500 invités internationaux et nationaux. Cet événement est la 1ere réunion de haut niveau qui s’inscrit dans la stratégie développée par le processus de l’« Ocean Pathway » dont l’objectif est d’insérer la thématique des océans à l’agenda formel des négociations climatiques.

De nombreux invités éminents - ministres, scientifiques, PDG et hauts fonctionnaires d'organisations internationales (CCNUCC, UNESCO, OMI, institutions européennes) - sont venus aujourd'hui à Bruxelles pour débattre des conséquences du changement climatique sur la biodiversité marine, de la nécessité de réduire les émissions des navires et du potentiel de la production énergétique offshore.

L’élément marquant de la journée a été la signature de la Déclaration par Mme Marghem, M. Backer, Mme Poirson (secrétaire d’État à l’Écologie et à la Transition écologique et solidaire - France) et plusieurs autres ministres de l’environnement. Lors des sessions, les participants ont présenté les actions et initiatives politiques prises aux niveaux national, régional et mondial, et formulé des solutions pour prendre en compte la biodiversité des océans dans les négociations sur le changement climatique. Raul Fernandez Daza, ambassadeur du Chili, qui assurera la présidence de la COP25 sur le climat en novembre 2019, a conclu les travaux de la journée en soulignant l’importance de lier les thèmes du climat et des océans dans les forums internationaux. Le mot de la fin est revenu aux représentants des Conseils de la jeunesse flamande et francophone, qui ont présenté leur vision sur le changement climatique et sur ses conséquences sur leur avenir.

La Déclaration « Climate and Oceans Preservation » :

* confirme le lien entre les océans et le changement climatique ;

* souligne l'importance de l'information scientifique (IPBES et IPCC) ;

* reconnaît l'importance d'actions conjointes sur les océans, le climat et la biodiversité ;

* demande la poursuite de l'élaboration d'un instrument international juridiquement contraignant pour la biodiversité en haute mer (sous UNCLOS) ;

* encourage toutes les Parties à l'Accord de Paris à élaborer des contributions nationales spécifiées (CDN) ;

* appelle à un large déploiement des énergies renouvelables issues de l'océan (y compris les vagues, les marées et les courants) et à une bonne planification de l'espace marin ;

* appelle à des réductions rapides et ambitieuses des émissions dans le transport maritime international.

La déclaration a recueilli un large soutien parmi les États et organisations présentes. Parmi les signataires figurent également le Chili (Président de la prochaine COP Climat), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), The Future Ocean Alliance (organisation indépendante financée par le Fonds pour l’environnement mondial, le plus important bailleur de fonds mondial pour les projets visant l’amélioration de l’environnement), plusieurs pays européens (Espagne, Portugal, Luxembourg, Suède, Norvège, Islande) ainsi que des pays africains (Gabon, Côte d’Ivoire et Maroc) et asiatiques.

Le Ministre de la Mer du Nord, Philippe De Backer a souligné le rôle de la Belgique dans le processus en cours : « C’est uniquement par la coopération internationale que nous pourrons lutter contre le changement climatique et ses effets néfastes sur les mers et les océans. Tout le monde doit fournir des efforts, y compris le transport international. Un accord international a déjà été conclu afin que les navires réduisent les émissions de CO2 de moitié à l’horizon 2050. Mais, aujourd’hui, la Belgique se montre bien plus ambitieuse ici à Bruxelles. Ce qui est logique, car nous sommes une nation maritime. Avec nos armateurs, La Belgique est l’un des leaders mondiaux du secteur maritime : non seulement nous disposons d’une flotte moderne, mais nos compagnies maritimes font preuve de savoir-faire et d’innovation pour rendre le transport maritime plus écologique. C’est bien pour cette raison que nous devons prendre nos responsabilités et prendre les devants. Je suis convaincu que ce que l’on fait ici en Belgique contribuera incontestablement à rendre sur le long terme le secteur du transport maritime exempt de CO2. C’est en tout cas mon ambition. »

La ministre de l’Environnement, Marie Christine Marghem a lancé l’appel suivant : « Les thématiques du climat et des océans sont par définition interdépendantes. C’est pourquoi j’ai invité des personnalités de haut niveau et des experts issus de tous les horizons afin qu’ils se mobilisent autour d’un projet fondamental : leur préservation. Chacun d’entre eux apporte un éclairage différent, mais complémentaire, qu’il soit académique, scientifique ou politique, sur la situation et les solutions possibles. Mais j’ai aussi voulu associer à cette réflexion des représentants du monde de l’entreprise et des jeunes afin de démontrer qu’en Belgique, on peut concilier développement des parcs offshore et préservation de la biodiversité marine. »

À l’issue de la journée, la plupart des participants ont considéré que la réunion constituait une étape décisive en permettant la prise en compte conjointe du climat et des océans dans les agendas officiels des forums internationaux, et ce, dès la prochaine COP25 sur le climat.

Cette conférence contribue aux objectifs du développement durable, en particulier celui de l’« action climatique » (SDG 13) et celui de « vivre dans l'eau » (SDG 14). Pour plus d'informations : http://www.sdgs.be

Note à la presse:

* Le dossier de presse est disponible sur (le site du SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement). Il comprend notamment le programme et le texte de la Déclaration. La liste des participants peut être consultée sur le site de la conférence (www.climateoceans.eu).

* Le hashtag dédié à cet événement est #BEclimateoceans * Des photos sont disponibles gratuitement sur www.belgaimage.be * La webdiffusion de la conférence peut être visionnée sur www.climateoceans.eu * Pour toutes questions pratiques : climateoceans.press@health.fgov.be

Contact:
Vinciane Charlier, porte-parole,  SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement :
+ 32 (0) 75 93 92 71.

Source

Logo of 'SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement' SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Eurostation II
Place Victor Horta 40 bte 10
1060 Bruxelles
Belgique
+32 2 524 97 97
http://www.health.belgium.be

Contact

Jan EyckmansJan Eyckmans
Chef du Service Communication externe & Porte-parole
+32 2 524 90 45
+32 495 25 47 24
Télécharger vCard