Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Voir ce communiqué en FR NL

1,3 milliard d’euros de dépenses publiques pour la politique de drogues, d’alcool, de tabac et de médications psychoactives

Par Jan Eyckmans

BRUXELLES, 2 OCTOBRE 2018 – La Cellule Générale de Politique Drogues publie le « Monitoring des dépenses publiques en matière de drogues illicites, d’alcool, de tabac et de médications psychoactives, exercice 2014-2015 ».

La Cellule Générale de Politique Drogues est chargée de réaliser régulièrement une analyse des dépenses publiques en matière d’alcool, de tabac, de médications psychoactives et de drogues illicites.

Ce monitoring recense, de manière aussi exhaustive que possible, les dépenses directes effectuées par les autorités publiques (fédérales, communautaires et régionales) en matière de substances psychoactives. Il ne s’agit donc pas d’évaluer les conséquences indirectes de la consommation de substances psychoactives (comme par exemple les maladies engendrées par le tabac).

Ce travail est le fruit d’une collaboration étroite entre les ministres impliqués dans la politique en matière de substances psychoactives. En moyenne annuellement, 1,3 milliard d’euros ont été dépensés en 2014 et 2015 pour la politique en matière d’alcool, de tabac, de drogues illicites et de médications psychoactives.

• Un peu moins de 60 % de ces montants sont affectés à l’assistance, c’est-à-dire la prise en charge et le traitement des patients. Il peut s’agir de séjours hospitaliers mais aussi de traitements ambulatoires dans des centres spécialisés, de soins à domicile ou encore de l’assistance online, …

• Environ 40 % de ces dépenses sont utilisées dans le cadre de la sécurité, incluant le travail de la justice, des services de police, des douanes, des services de contrôles…

• Le reste des dépenses est affecté à des mesures de prévention et de réductions des risques.

L’alcool représente environ 55% des dépenses et est la substance la plus importante dans ce cadre. Cela se traduit notamment par environ 1 million de journées d’hospitalisations en 2014, uniquement pour un trouble lié à l’alcool. Un peu plus de 30% de ces dépenses sont liées aux drogues illicites et moins de 1,5% concernent des dépenses en lien avec le tabac.

Le rapport complet est disponible sur https://organesdeconcertation.sante.belgique.be/fr.

Personnes de contact :

Katia Huard : Cellule Drogues du SPF Santé: 02/524 86 14

Kurt Doms : Cellule Drogues du SPF Santé: 0494/72 23 55

Source

Logo of 'SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement' SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Eurostation II
Place Victor Horta 40 bte 10
1060 Bruxelles
Belgique
+32 2 524 97 97
http://www.health.belgium.be

Contact

Jan EyckmansJan Eyckmans
Chef du Service Communication externe & Porte-parole
+32 2 524 90 45
+32 495 25 47 24
Télécharger vCard