Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Politics

Le KCE veut impliquer davantage les patients dans ses recherches

C’est une tendance mondiale depuis cinq à dix ans : les patients sont de plus en plus souvent impliqués dans la recherche scientifique lorsqu’elle vise à conseiller les décideurs politiques sur les orientations en matière de soins de santé. Cependant, cela se produit encore trop souvent ‘parce qu’il le faut bien’ et leurs connaissances spécifiques en tant qu'experts du vécu ne sont pas suffisamment prises en compte. Le Centre fédéral d’Expertise en Soins de Santé (KCE) est la première institution publique belge à examiner comment elle peut impliquer les patients de la manière la plus structurelle et la plus cohérente possible dans ses études. Il formule 18 prises de position sur le sujet, la prochaine étape étant l’élaboration d’un guide méthodologique proposant des recommandations pratiques.  

Lire plus - 05/11/2019 15:11

Pistes pour un accès plus équitable des demandeurs d’asile aux soins de santé

Tout migrant qui arrive sur le sol belge et y demande l’asile reçoit automatiquement un accès aux soins de santé pendant le temps que durent les procédures. Or plusieurs rapports belges et internationaux ont souligné que l’accès à ces soins n’est pas égal pour tous les demandeurs d’asile. Il a été demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) de proposer des pistes pour remédier à cette situation, qui met la Belgique en porte-à-faux avec les traités internationaux qu’elle a signés. L’essentiel du problème réside dans le fait que le financement de ces soins de santé dépend d’instances différentes selon que le demandeur d’asile est hébergé dans un centre d’accueil collectif ou dans une Initiative locale d’accueil gérée par un CPAS. Le KCE propose de simplifier l’organisation de l’accès aux soins en intégrant tout dans une même enveloppe globale. Qui va gérer cette enveloppe ? Différentes options sont possibles ; le KCE les a analysées, mais la décision finale revient au pouvoir politique.

Lire plus - 28/10/2019 14:42

Soins de santé mentale : il est difficile de savoir si l’offre de soins répond à la demande

Les soins de santé mentale ont fait l'objet d'un certain nombre de réformes au cours des dernières décennies dans notre pays. Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a été chargé de cartographier le paysage actuel de ces soins et d’en identifier les lacunes et les possibles recoupements. Mais comme les besoins de la population belge ne sont pas connus – car il n'existe pas de chiffres fiables sur ce sujet – le KCE n'a pas été en mesure de vérifier si l'offre de soins correspond à ces besoins. En plus d’un système efficace d'encodage des données et d'une incitation des acteurs concernés à procéder à l’encodage, le gouvernement devrait renforcer sa politique de soins orientés vers la communauté, notamment en rendant les soins de santé mentale plus accessibles (notamment sur le plan financier), en prévoyant des lieux où l’information nécessaire serait facilement abordable et en élargissant l’offre d’habitats adaptés

Lire plus - 21/10/2019 13:10

Le système financier peut-il nous aider face à l’urgence climatique?

Le vendredi 11 octobre, le Conseil fédéral du développement durable organise à la Banque nationale de Belgique une conférence sur le secteur financier face à la transition climatique.

Lire plus - 04/10/2019 15:32

29.08.2019 - Communiqué de presse - Début de chantier pour le pont Suzan Daniel

Beliris, l’expert en construction publique pour Bruxelles, entame ce 2 septembre la construction du pont Suzan Daniel qui reliera le boulevard Simon Bolivar à l’avenue du Port à hauteur de la rue Picard. Destiné aux transports en commun, cyclistes et piétons, il enjambera le canal Charleroi-Bruxelles-Anvers sur une longueur totale de 90 m. Véritable chainon manquant entre la Gare du Nord et Tour et Taxis, cet ouvrage d’art offrira aux passants une nouvelle perspective sur le canal et le futur parc du quai des Matériaux.

Beliris, l’expert en construction publique pour Bruxelles, entame ce 2 septembre la construction du pont Suzan Daniel qui reliera le boulevard Simon Bolivar à l’avenue du Port à hauteur de la rue Picard. Destiné aux transports en commun, cyclistes et piétons, il enjambera le canal Charleroi-Bruxelles-Anvers sur une longueur totale de 90 m. Véritable chainon manquant entre la Gare du Nord et Tour et Taxis, cet ouvrage d’art offrira aux passants une nouvelle perspective sur le canal et le futur parc du quai des Matériaux.

Lire plus - 29/08/2019 09:36

24.06.2019 - Communiqué de presse - Un nouveau nom pour un nouveau pont

Cet automne, Beliris entamera la construction d’un nouveau pont qui enjambera le canal Charleroi-Bruxelles-Anvers. Il reliera le boulevard Simon Bolivar à l’avenue du Port à hauteur de la rue Picard. Aujourd’hui, Beliris et la Ville de Bruxelles lancent un appel aux Bruxellois pour trouver le nom de ce nouveau pont !

Lire plus - 24/06/2019 13:42

Chirurgie de l’obésité: est-elle aussi sûre et efficace pour les adolescents ?

Plus de 13 000 opérations pour perdre du poids ont été réalisées dans notre pays en 2016 (données les plus récentes), ce qui représente une augmentation de plus de 80% au cours des 7 dernières années. À l’heure actuelle, ces opérations ne sont remboursées que pour les adultes dont le BMI (index de masse corporelle) est d'au moins 40, ou d’au moins 35 si la personne présente également un diabète de type 2.  Il a été demandé au Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) s’il était opportun d'étendre ce remboursement aux jeunes et/ou aux adultes atteints de diabète dont le BMI se situe entre 30 et 35. Le KCE a également évalué l'efficacité et la sécurité de ce type de chirurgie, en collaboration avec l'Agence intermutualiste (IMA).

En Belgique, un adulte sur sept, et 3 à 5% des enfants et adolescents, sont en surpoids ou obèses (Index de masse corporelle - BMI ≥30). Or il est bien connu que l’obésité augmente le risque de nombreuses maladies : diabète, maladies cardiovasculaires, certaines formes de cancer, et des décès plus précoces. Sans parler de la stigmatisation et des souffrances psychologiques. Pour perdre du poids, ces personnes doivent changer leur mode de vie (alimentation, exercice physique), en s’aidant éventuellement de médicaments. Ce n'est assurément pas facile, et si cela ne suffit pas malgré des efforts prolongés et soutenus, elles peuvent envisager une intervention de « chirurgie bariatrique » (= relative à l’obésité), que l’on appelle aussi « chirurgie métabolique ».

Lire plus - 12/06/2019 13:11

Le Babibar asbl, ATD Quart Monde Belgique asbl et De Zuidpoort vzw ont reçu du public la reconnaissance du Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté 2019

Bruxelles, le 22 mai 2019. De Zuidpoort vzw, ATD Quart Monde Belgique asbl et Le Babibar asbl ont été élus par le grand public comme étant les trois lauréats de la onzième édition du Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté. Chacun d'entre eux a reçu un chèque d'une valeur de 10.000 euros afin de développer leur action.

Lire plus - 22/05/2019 06:46

Inégalités de remboursement pour les personnes qui doivent recevoir une alimentation artificielle

Dans notre pays, 33 % des patients hospitalisés, 16 % des résidents de maisons de repos et près de 13 % des personnes âgées vivant à domicile souffrent de dénutrition. Un problème qui passe souvent longtemps inaperçu. Sa prévention et son traitement doivent se faire par étapes, en commençant par un dépistage (du risque) de dénutrition, puis des conseils diététiques, l’administration d’aliments adaptés ou enrichis, et enfin, dans certains cas, l'administration d'aliments via une sonde ou directement dans la circulation sanguine. En Belgique, les règles de remboursement pour ces formes d’alimentation sont complexes et à l’origine d’inégalités en termes de coûts, tant pour l’Inami que pour le patient. Ainsi, à l'hôpital, l’alimentation par sonde (alimentation entérale) est incluse dans le prix de la journée d'hospitalisation et ne coûte rien au patient, tandis que, à domicile, elle lui coûte entre 11 et 28 € par jour. À l'inverse, l’alimentation parentérale (par baxter, directement dans le sang) coûte environ 11 € par jour au patient à l’hôpital, mais est quasi gratuite à domicile.  Le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) préconise la suppression de ces inégalités.

Lire plus - 21/05/2019 14:03

9 organisations en lice pour le vote public du Prix fédéral de la lutte contre la pauvreté 2019

Bruxelles, le 8 mai 2019. Neuf organisations qui se préoccupent des personnes en situation de pauvreté veulent obtenir l’adhésion du grand public en le convainquant de leur approche participative et inspirante en vue d’éradiquer la pauvreté. Par leur nomination au Prix fédéral de la lutte contre la pauvreté 2019, le jury reconnaît leur approche inclusive. Non seulement ces 9 organisations s'engagent chaque jour en faveur d'un groupe cible très précaire, mais elles s'appuient toujours sur les expériences personnelles de tous ceux qui ont connu la pauvreté et l'exclusion sociale et les associent ensuite à leur fonctionnement quotidien et à leur prise de décisions.

Lire plus - 08/05/2019 11:41